Les femmes qui veulent me parler
ont toutes un point commun,
elles me trouvent différent,
me disent que je sors du rang.
Mais ce n’est qu’apparent,
mon humeur est changeante,
je n’en suis pas garant,
parfois je ne suis pas marrant.
Celles qui me trouvent différent
sont parfois réticentes
à ma vie libérée,
à ma folie consciente.
A ma sincérité,
quand elle est arrogante,
ironie évidente

Les femmes que je rencontre ont parfois le corps chaud
Et je me frotte contre
Elles ont parfois des maris mais moi je n’ai rien contre
Je ne fais pas deux colonnes avec les pour les contre
Les femmes que je rencontre ont parfois le coeur froid
Et je me glace contre
Elles ont parfois des envies, mais moi je n’ai rien contre
Je suis prêt à regarder tout ce qu’elles me montrent


Celles qui écoutent ce refrain
me disent tu es un monstre,
pourtant elles se sentent bien
quand je me serre tout contre.
Elles me trouvent des défauts
et voudraient me changer,
c’est qu’elles n’ont rien compris,
qu’elles ont tout mélangé.
Celles qui partagent mon temps,
m’en laissent trop peu souvent
Elles trouvent inadmissibles
que j’ai besoin d’être seul
pour être disponible,
et elles me font la gueule.
C’est encore plus pénible.
Les femmes que je rencontre ont parfois le corps chaud
Et je me frotte contre
Elles ont parfois des maris mais moi je n’ai rien contre
Je ne fais pas deux colonnes avec les pour les contre
Les femmes que je rencontre ont parfois le coeur froid
Et je me glace contre
Elles ont parfois des envies, mais moi je n’ai rien contre
Je suis prêt à regarder tout ce qu’elles me montrent

Est-ce que tu imagines ?
Que la gent féminine
Me traite de misogyne


Couplet bonus
Les femmes qui partagent ma vie, à mon avis,
n'ont pas d'autre envie que celle d'être écoutées et comprises
Cigales quand vient la bise,elles ne sont plus éprises
A la première crise, elles refont leur valise
A la première occas', c'est moi qu'elles accusent
d'être responsable de leur passion qui s'use
Elle disent, il te manque une case, j'en ai marre, tu abuses
Tu es un incapable. Oui mais moi, ça m'amuse
Quoiqu'au fond tout ça m'use...

(Fred Gayot)