Je me suis retrouvé devant cette porte
Lors d'une certaine nuit, allongé
À rester figé devant, mais qu'importe
Elle m'était bel et bien fermée

Alors je pris ma tête entre mes deux mains
Et soudain d'une pensée foudroyante
Je fus poussé vers ce monde lointain
Que cachait cette porte troublante
C'était un monde comme on l'imagine
Un mélange de ces rêves envoûtants
Qui sillonnent dans nos têtes en s'arrêtant
Un temps pour s'afficher dans notre vitrine

J'aperçois tout au loin une forme
Sans aucun sens aucun modèle
Une espèce d'imagination personnelle
Qu'on déchiffre à l'intérieur de soi-même

De toi-même
De moi-même

(Romain Lateltin)