Dès ce matin en ouvrant les yeux
Je voyais déjà ces quelques images
Qui passent par la tête en moins de deux !
Pour nous décrire la journée en quelques passages
Et là, surprise pas de mal de tête
Pas de gorge sèche, ni de courbature
Juste une petite envie toute bête
Ah ! oui mais ça c'est dame nature

Ah quel bonheur de les entendre enfin !
Ces petites notes de piano aiguës
Avec leur petit rythme soutenu
Qui me donnent pour une fois l'entrain
Et comme on pouvait l'être enfant
Une impression d'être le tout puissant

J'ai même l'appétit du matin
Quatre tartines, un bon bol de café
Cet appétit que je zappe au quotidien
Pour quelques minutes de plus allongé
Puis après quelques regards échangés
Avec Monsieur mon beau miroir
Je mets de quoi faire civilisé
Chemise, cravate, costume noir

Ah quel bonheur de les entendre enfin !
Ces petites notes de piano aiguës
Avec leur petit rythme soutenu
Qui me rendent  pour une fois plein d'entrain
Comme on pouvait l'être enfant
Une impression d'être le tout puissant
La tête haute et le pas précis
Entouré d'une sorte de carapace
Contre laquelle tout s'efface
Pour encore au moins toute l'après-midi
Voire une partie de la nuit
Pour assurer quelques envies oui oui oui

(Romain Lateltin)